Ça devait arriver | Exposition des finissants 2020

Montréal, le 20 octobre 2020 Du 29 octobre au 23 décembre 2020, la galerie Espace VERRE présente Ça devait arriver, l’exposition de la 29e cohorte de finissants du programme Techniques de métiers d’art – option verre, offert en collaboration avec le cégep du Vieux Montréal. Ayant vu leur fin de parcours bousculée au printemps dernier, nos sept guerriers font leur retour en beauté, résilients et forts d’avoir poursuivi malgré les obstacles. Cet accomplissement majeur marquera les débuts professionnels de Simon Brochu, Florentin Chaumet, Jennifer Gaumer, Samuel Lamontagne, Charlie Larouche-Potvin, Florian Le Texier et Jean-Michel McDuff.

D’abord interpellé par le verre soufflé, Simon Brochu s’est découvert à l’école-atelier une réelle passion pour la pâte de verre à la cire perdue. Son installation est le reflet d’une quête identitaire, illustrant les différentes voies menant à la découverte de soi. Les volutes et méandres colorés de la pâte de verre confèrent un rendu surnaturel à ses portails spatiotemporels vers d’autres dimensions, transportant le spectateur avec eux.

Florentin Chaumet poursuit lui aussi une démarche très personnelle. Toujours aussi émerveillé par la magie du verre en fusion, il s’est donné comme défi de retransmettre la noblesse de l’objet fait main. S’inspirant d’un énoncé du célèbre maître-verrier Pino Signoretto sur le processus créatif – du cœur à la main –, il illustre son sujet grâce à un ambitieux triptyque de sculptures à la cire perdue encapsulées dans le verre soufflé. L’idée s’infiltre même jusque dans ses petites séries, où il célèbre l’unicité de ses bouteilles, conférant à chacune des motifs distincts, gravés et émaillés à la main.

Par l’observation et l’analyse nécessaire au dessin, Jennifer Gaumer cherche à décrypter la complexité du monde qui l’entoure. Sa matière de prédilection lui permet de réinterpréter et d’amplifier son expérience de la nature et des cultures qui la peuplent. Dans son œuvre maîtresse Altiplano, ce sont les merveilles retrouvées d’un voyage au Pérou et en Bolivie qu’elle met en lumière, des souvenirs transformés par sa mémoire et imprégnés de sa signature artistique.

Chez Samuel Lamontagne, l’extériorisation de sentiments et émotions intimes est un moteur de création puissant. Pour son majestueux projet de fin d’études, l’inspiration est surtout venue du dernier album du rappeur français Nekfeu, Les étoiles vagabondes. Un album dans lequel il s’est reconnu, qui fait un parallèle entre notre société actuelle et les concepts qui régissent les astres et l’univers. Dans l’atelier de verre à chaud, cette idée s’est traduite par le jumelage élégant de formes soufflées, subtilement parsemées de motifs dichroïques qui renvoient au cosmos.

La finesse d’exécution des techniques de Murano est essentielle au travail de Charlie Larouche-Potvin. Suivant dans le sillage des illustres maestri de notre époque, il est inlassable dans sa quête de la perfection et aspire à une maîtrise qui le placera lui aussi, un jour, parmi les grands. Adepte de manga et du jeu de cartes Magic : L’Assemblée, il apporte une touche fantastique issue de ces univers à l’esthétique traditionnelle des coupes à la vénitienne.

Pour son œuvre d’expression marquant la fin de son parcours académique, Florian Le Texier a imaginé une barque aux influences stylistiques métissées. De prime abord inspirée par les bateaux égyptiens, l’embarcation et sa majestueuse voile sont ornées de motifs issus des quatre coins du monde, avec des références notoires aux cultures brésilienne et japonaise. Cohabitant en harmonie, cet heureux mélange d’influences se veut le reflet des origines familiales de l’artiste, ainsi que de celles des proches qui l’entourent.

Doué pour le façonnage à la flamme, mais toujours prêt à pousser ses explorations avec le verre, Jean-Michel McDuff a conçu un vase élixir qui marie la technique de la pâte de verre à celle du soufflage. Fidèle à son mode de vie bohème et à l’esthétique qui l’accompagne, ses colliers aux implosions colorées continuent d’évoluer dans leur décor et leur complexité technique, au grand bonheur des amateurs de bijoux en verre.


Espace VERRE
est un centre de formation et de diffusion des arts verriers situé au 1200, rue Mill à Montréal. La galerie est ouverte sur réservation du lundi au vendredi de 9 h à 17 h, ainsi que le dernier dimanche de chaque mois de 12 h à 17 h. L’entrée est gratuite.

-30-

Œuvre ci-dessus : Simon Brochu, La croisée des mondes
Photo : Thomas Martin-Creuzot

Source :
Valérie Paquin, responsable des communications
communication@espaceverre.qc.ca
514 933-6849

Par |2020-11-02T13:11:48-04:00novembre 2nd, 2020|Actualité, Exposition|0 commentaire