Michèle Lapointe remporte le prix Jean-Marie-Gauvreau 2018

Montréal, le 7 décembre 2018 – Le 6 décembre, le Conseil des métiers d’art du Québec attribuait le prix Jean-Marie-Gauvreau 2018 à l’artiste Michèle Lapointe pour son œuvre Mettre la tête où l’on pense. Composée de 13 éléments en verre soufflé et aspiré et de photographies murales de grand format, l’installation plonge le visiteur dans une interprétation visuelle du roman Carapace de l’auteur québécois Mario Girard, alias Marie Auger.

Par sa nature ambiguë, le verre – à la fois fragile et solide – permet à Michèle Lapointe d’obtenir des effets optiques anamorphosants qui viennent briser l’impression d’immobilité des textes, visuels et objets qu’il côtoie. Il peut faire disparaître ou laisser entrevoir, selon les points de vue des spectateurs, des images capables d’évoquer la détresse, l’abandon ou l’abus fait aux enfants.


Michèle Lapointe
vit et travaille à Montréal. Tant dans ses œuvres d’art public que dans ses installations en galerie, sa démarche s’articule autour du temps qui passe, de la mémoire du lieu et de la fragilité de l’environnement. Ses créations font partie de nombreuses collections, dont celles du Musée national des beaux-arts du Québec, du Musée des beaux-arts de Montréal, de la Ville de Montréal, et du MusVerre de Sars-Poteries, France. À titre de membre du corps enseignant d’Espace VERRE, elle partage son expertise au sujet de l’intégration des arts à l’architecture avec les étudiants de deuxième année et elle accompagne les finissants dans leur projet de fin d’études.

À propos du prix Jean-Marie-Gauvreau
Créé en 1976 en l’honneur du fondateur du Salon des métiers d’art du Québec, le prix Jean-Marie-Gauvreau est l’une des plus hautes distinctions en métiers d’art au Québec. Décerné par le Conseil des métiers d’art du Québec à un artisan professionnel ayant plus de 10 ans de pratique, le prix est accompagné d’une bourse de 10 000 $. La distinction est attribuée à une œuvre ou à une collection réalisée au cours des cinq dernières années qui se démarque par sa singularité et son unicité, une réalisation qui fait preuve d’audace et de cohérence entre son propos et sa réalisation, et qui porte un impact sur l’évolution du savoir-faire.

-30-

Photo : René Rioux

Source :
Valérie Paquin, responsable des communications
communication@espaceverre.qc.ca
514 933-6849

Par |2019-01-24T11:04:05-04:00décembre 10th, 2018|Actualité|0 commentaire